Tournoi des Héros

Venez participer à ce Role Play reprenant le thème de The Legend of Zelda
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Roy the Shadowfox

Aller en bas 
AuteurMessage
Shadowfox

avatar

Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Roy the Shadowfox   Lun 1 Aoû 2011 - 13:17

Roy est divisé en deux personnages : l'hybride et le Téoteclyte. A chaque début de RP je décide si j'utilise l'un des deux ou les deux en même temps. Ca me permet de faire des RPs plus originaux et intéressants. Je vous présente d'abord l'hybride puis le Téoteclyte.

Nom : Reilly

Prénom : Roy

Surnom : Shadowfox

Sexe : Masculin

Âge : 19 ans

Alignement : Neutre

Race : Hybride renard

Classe : Contrôleur des émotions.

Habitat : Corneria

Physique : C’est un renard au pelage roux et blanc d'environ 1m58 aux yeux oranges. Bien que sa crête va généralement vers l'arrière, il peut se laisser pousser les cheveux pour en faire deux mèches qui se divisent et retombent vers l'avant. Le reste est sans grands changements chez un renard. Vêtu généralement d'un ensemble noir très souple avec une capuche. Ses chaussures noires aussi sont parcourues par une bande rouge au milieu et une autre jaune à hauteur de ses chevilles. Il porte toujours un bracelet au poignet, symbole de ses origines, ainsi qu'un cristal blanc qu'il porte comme un médaillon et qui est un héritage de celui qu'il respecte le plus.

Caractère : Roy est capable de passer de l’hybride sympathique qui tente d’aider ceux qu’il estime comme méritants, à un être plus méchant voir sadique dans le but de punir celui qui l’a déçu. Ses réactions face à une personne dépendront des émotions qu’il aura senties à travers lui.

Il adore rester invisible, intouchable, dans un espace où nul ne pourra le débusquer. Ainsi il a tout le loisir de tracer ses plans et de frapper une seule fois, par un coup mortel et calculé simplement grâce à une grande patience et une profonde observation de sa cible. Il aime frapper, disparaître et réapparaître. C’est pourquoi on le surnomme Shadowfox, impossible de savoir qu’il vous surveille depuis les ombres, avant que vous ne soyez déjà maîtrisé…

D'un naturel très pensif, il est très intériorisé lorsqu'il est dans son état normal. Mais quand il utilise ses anneaux, sa manière de percevoir les choses est différente, ce qui signifie qu’il peut changer radicalement de manière d’agir.

Bien qu'il puisse faire du mal aux autres par désir de vengeance, tout comme il peut les sauver par simple générosité, il s'impose en revanche une règle d'or : ne jamais tuer. Toute créature aussi insignifiante soit-elle a pour lui une valeur, il sait très bien que malgré ce qu’il pense, ce n’est pas à lui de décider de la valeur ou non d’une personne. Voila pourquoi il ne tue jamais, parce qu’il sait qu’il peut commettre des erreurs.

Pour finir, Roy a un énorme défaut. Bien que généralement il ne prend parti qu’après avoir analysé les différents points de vue d'un conflit, il y a une chose qui cause généralement d’énormes ennuis : il juge les autres grâce à ses pouvoirs. Chaque créature vivante qui croisera sa route, se fera analyser. Et c’est là que tout tourne au drame. Il a tendance à juger à partir de ce qu’il ressent. Si sa cible ne vit pas, si elle ne combat pas pour ses idées, pour un idéal, alors qu’il ou elle soit bon ou mauvais, cela ne change rien, cette personne n’a que peu d’intérêt à ses yeux, car toutes les émotions qu’elle crée, sont fades, et mornes.

Pouvoirs :

Roy a de multiples possibilités, toutes issues de sa nature et de sa capacité à être le passeur entre le monde réel et celui des émotions.

1) Emotions / Energie :

- Roy aspire les émotions d’une personne, d’un lieu ou d’un objet. Mais ce dernier cas n'est pas suffisant pour être utilisé en tant qu’objet émotionnel ou énergie, il peut juste servir à ressentir les sentiments qui y sont lié, et parfois débusquer quelques pensées spécifiques. Il en résulte alors une palette émotionnelle qui lui permet de connaître en partie son adversaire. Cette palette lui montre toutes les émotions ressenties par la personne sondée au cours de sa vie. Le rider peut alors en déduire les évènements marquants de sa vie en prêtant attention aux changements brusques de sentiments éprouvés. Attention, tout le reste n'est affaire que d'hypothèse, Roy n'a rien d'un télépathe et ne devinera rien de précis. Tout sera issue de ses propres réflexions et observations. Le renard peut absorber les émotions d'une personne n'importe quand.

- Les émotions qu’il aspire sont de nature immatérielles, il peut les rendre visibles mais sont présentes dans un autre plan d’existence. Chaque personne qui éprouve des émotions, les crée dans une autre dimension, le vulpes est un passeur entre ces deux plans. Lorsqu’il les fait passer dans son plan d’existence, elles ont une nature matérielle, il peut alors les modeler comme il le souhaite pour créer des objets quel qu’ils soient.

- Il peut aussi les convertir, en énergie. Cette énergie est pure et utilisable d’une quelconque manière. Tant que Roy a des sentiments à sa portée, considérez le comme une batterie inépuisable. Mais utiliser des émotions de plus en plus fortes, contradictoires, ou à long terme, l’épuise de manière progressive, jusqu’à parfois annihiler ses dons pendant plusieurs heures. A ce moment, il ne peut qu’aspirer les émotions, mais n’est plus capable de les contrôler à sa guise.

2) Désincarnation :

Étant un passeur entre le plan des émotions et le sien, il peut lui-même passer de l’autre côté, et transformer son corps en émotions. C’est un moyen de défense efficace mais qui ne peut pas être utilisé à long terme si il ne se réfugie pas dans le cerveau de quelqu'un, seul endroit où il pourra stabiliser cette forme. En revanche, si les passages entre les deux plans sont très courts, ils peuvent être pratiqués n'importe quand. Lorsqu'il est sous forme d'émotion, il ne peut faire absolument aucun mal physique à l'adversaire. La désincarnation est généralement utilisée de trois manières différentes :

- Apparaître et disparaître pour un laps de temps très court de manière à esquiver en se déplaçant dans le plan émotionnel.

- Passer dans les émotions de quelqu'un pour s'y réfugier, deux possibilités s’offrent à lui : rester discret et ne pas faire de mal. En effet, puisqu’il ne modifie rien dans ses émotions en « s’hébergeant » temporairement chez lui. Il est intouchable et sa cible ne ressent généralement pas sa présence. Ou bien il passe à l’attaque et tente de le déstabiliser, si c’est le cas, il crée un déséquilibre psychique, comme si il s’acharnait pour le rendre fou, mais il est alors repéré très facilement et peut être expulsé n’importe quand, à condition que le sujet soit suffisamment concentré.

- En utilisant le même principe que cité précédemment, il disparaît cette fois pour un laps de temps plus long, se rendant invisible mais cela lui demande une certaine concentration, mieux vaut ne pas abuser de ce don. 3 anneaux sont nécessaires.

3) Anneaux :

En aspirant des émotions, il est capable d'en créer des anneaux de puissance. Ces anneaux lorsqu'il les équipe lui permettent de gagner en énergie, le rendant bien plus redoutable et apte à continuer le combat malgré ses blessures. Ces anneaux peuvent changer sa façon de juger les choses et occasionner des conflits mentaux pouvant le déstabiliser et l'épuiser. Plus il utilise d'anneaux, plus il a de puissance, mais plus vite il s'épuise. Roy ne peut user de plus de 5 anneaux à la fois. Chacun lui offre une réserve d'énergie plus grande. A 1 ou 2 anneaux, la fatigue est lente à venir. A partir de 3, elle s'accélère au fur et à mesure qu'il utilise sa puissance.

Un anneau peut être utilisé par les autres joueurs sous certaines conditions :

- Seul un anneau calibré pour une personne spécifique a un effet positif sur cette même personne. Elle permet de donner de l'énergie au détenteur pour augmenter la puissance de son pouvoir. Elle exacerbe aussi sa personnalité et augmente l'efficacité de son organisme. (capacités physiques légèrement augmentées, vous venez de faire une petite cure de vitamines et êtes en forme quoi) Les autres membres ne peuvent utiliser qu'un anneau à la fois.

- Si quelqu'un utilise un anneau qui n'est pas spécialement fait pour lui, il obtient la puissance de l'item. En revanche, une panoplie de symptômes apparaît. Plus l'émotion de l'anneau est proche du mental de l'utilisateur, plus lent seront les effets à apparaître. Si elle n'a rien à voir avec le personnage, la dégradation sera extrêmement rapide. Ça commence par des nausées et des vertiges. Puis, des pertes soudaines de puissance et de contrôle de l'énergie / pouvoir utilisé. Ça se termine par un rejet du porteur qui sombre dans un coma profond. Si ce stade est atteint, il faudra attendre plusieurs heures APRÈS avoir retiré l'anneau de son doigt pour qu'il reprenne connaissance.

4) Déstabilisation :

Quelque soit la personne (et même Roy), lorsqu'une émotion est utilisée, elle change le plan mental de celui qui la ressent. Plus elle est forte, plus elle dominera son esprit. Il peut alors implanter une émotion spécifique à quelqu'un. Plus le temps passera, plus elle se développera et envahira la cible. Généralement, on ne l'a remarque pas au début, mais plus sa puissance est grande, plus elle influencera celui qui subit son pouvoir. Une volonté suffisamment forte permet de s'en débarrasser, mais il faudra mettre un minimum de temps pour se concentrer à profit, afin de l'anéantir.

Roy aussi peut être la victime de ce qu'il aspire. Seulement, il a l'habitude de ressentir ces diverses émotions et aura moins de mal à s'en débarrasser si il se rend compte qu'elles changent sa perception de la situation. Étant en revanche, souvent confronté à ces modifications du comportement, elles peuvent le briser si il est dans un état mental fragile, en proie aux doutes.

Histoire :

A première vue, Roy est un hybride renard comme les autres. Né d’un père scientifique et d’une mère travaillant dans le domaine social, sa vie infantile est semblable à celle de n’importe qui, même si son intelligence était bien plus développée que celle des autres. Seule fausse note, il n’était pas vraiment populaire. Dans tous les lieux qu’il visitait, que ce soit dans les cours, ou même dans la vie courante, peu de gens l’appréciaient. De rares personnes ont sus voir en lui ce qui se cachait derrière le masque, et ces gens là n’ont jamais eu à se plaindre, car il s’est révélé être un ami fidèle et franc.

Chaque jour, il évoluait, mais il comprenait rapidement que le monde n’était pas le conte de fées qu’il s’inventait depuis qu’il était né. Cela le remplissait d’amertume, voir de rage quand il voyait les gens le traiter moins bien que de la merde. Sa grande passion était les travaux de son père. Plus il apprenait de choses grâce à lui, et au fil de son éducation au lycée et à la faculté, plus il comprenait les tenants et les aboutissants des expériences de son paternel. Et un jour, il décida de l’aider à son insu. Son tuteur bloquait depuis un moment sur des équations complexes qu’il avait appris à résoudre grâce à lui et à ses études personnelles en dehors des cours.

Il avait bossé pendant des heures, et travaillé comme un cinglé, jusqu’à finalement trouver la solution, et comprendre enfin le véritable but de ses recherches : découvrir une nouvelle forme d’énergie illimitée pour la survie de chaque espèce vivante sur la planète. En effet, toute créature vivante a besoin d’énergie, quel qu’en soit la nature, son père souhaitait en tirer depuis les émotions des gens, de leurs pulsions, de tout ce qu’ils éprouvaient dans toute leur vie. La créature serait alors sa propre énergie, et une partie des problèmes du monde seraient alors résolus. Impatient de tester ces découvertes, il voulut essayer immédiatement avec les résultats qu’il avait trouvés. Mais en allant placer la souris de laboratoire dans le caisson, il trébucha sur un câble électrique reliant la machine aux circuits, et plongea littéralement à l’intérieur. Le choc renversa la caisse, causant un dysfonctionnement qui activa ses effets.

Les moments qui suivirent, étaient entourés de brume dans son esprit. Il n’avait que très peu de souvenirs de ce qui s’était passé pendant qu’il était captif, à l’intérieur de cette machine. Quoiqu’il en soit, après plusieurs heures, ses parents le retrouvèrent dans le laboratoire, évanoui. Après quelques examens médicaux, tout semblait correct, l’incident ne le faisait pas se porter plus mal, même si ses géniteurs étaient toujours inquiets. La vie continua, comme elle avait commencée.

Quelques semaines plus tard, un groupe de religieux fanatiques de la faculté lui cherchèrent à nouveau des noises. Roy était en train de rentrer chez lui via le parc à une heure tardive lorsqu'il les rencontra une fois encore. N'étant pas de leur confession religieuse et ayant clairement affiché sa position quant à leur foi, il fut rapidement entouré, et un premier coup vola. A terre, n’ayant pas eut le réflexe d’esquiver, il fut pris d’une rage soudaine, et sans s’en rendre compte, il aspira les émotions d’intolérance et de violence des ces gens à son égard. Ses pouvoirs venaient de s’activer. Mais ne contrôlant pas ce phénomène… le résultat fut un énorme carnage…

Il avait le sang de ces jeunes gens sur les mains, et sans qu’il le veuille réellement, les sentiments que ces personnes ressentaient à son égard poussa son instinct à créer des projectiles d’énergie qui transpercèrent chacun d’entre eux. Il venait en quelque sorte de laisser parler son inconscient à travers ses nouvelles capacités. Rongé par le remord, il se réfugia chez lui, et expliqua à son père tout ce qui venait de se passer. La tension fut à son comble, et ils se mirent tous les deux à chercher un moyen de remédier à son état. Leurs efforts furent vains.

Le jeune homme ne s’était plus montrer en public depuis des semaines. La nuit, il était en proie à des cauchemars, et son cerveau lui faisait sans cesse garder en tête le souvenir de cette odeur de sang, et de ces membres déchiquetés et brûlés. Sa vie venait de prendre un tournant, il le sentait. Que devait-il faire ? Se rendre ? Non, il n’en avait pas le cran, il était effrayé, et sentait qu’une condamnation finirait par l’achever, surtout qu’il se considérait comme victime de quelque chose qu’il ne contrôlait pas. Devait-il rester ici ? Impossible, un jour ou l’autre, quelqu’un finirait par réclamer des nouvelles de lui, ne serait-ce que son établissement pour comprendre les raisons de son absence, ou même pour l’interroger au sujet des meurtres ayant eu lieux au parc.

Et c’est finalement quelques jours plus tard, voyant que ni lui ni son père n’arrivaient à changer ce qui était déjà fait, qu’il finit par s’enfuir en laissant une lettre d’adieu. Sa main transmettait par les mots la tristesse qui l’envahissait. Rester avec eux n’était plus une option. Il risquait des représailles de la société et il avait surtout peur de mettre ses parents en danger au cas où ses dons se manifesteraient de nouveau.

Le soir de sa fuite, il se rendit à l’endroit même où il faisait ses études, et déposa un volant de badminton sur le lieu du meurtre avec marqué « Amères regrets. ». En effet, la plus violente de leurs disputes hormis cette dernière, avait eu lieu lorsque Roy avait défait le chef de la bande dans une compétition de badminton. C’était un geste de reconnaissance, envers celui qui avait été son plus coriace adversaire.

Puis, il força les portes des bureaux pour consulter les archives. Il put ainsi obtenir les adresses des familles de ses « victimes ». Et il alla chez chacun d’eux déposer une lettre d’excuses racontant en détails tous les faits tels qu’ils s’étaient produits. C’est dans la maison finale, que le jeune renard fut vu et identifié comme étant bien Roy Reilly pour la dernière fois, lorsque le père de son plus grand ennemi le pointa avec sa lampe torche dans la nuit, alors qu’il repartait par la fenêtre de la chambre de son fils en disant :

« Je suis désolé. »

Depuis, l'adolescent fut recherché pour meurtre dans toute la région. Mais personne n’a jamais pu le retrouver. Certains, allaient même jusqu’à penser qu’il était mort, voir qu’il n’avait jamais existé…

Pendant plusieurs années, il se cacha dans la zone neutre du continent sur lequel il vit. A force de patience, il put se faire un abri. Il adopta le proverbe : « Pour vivre heureux vivons cachés. ». Il se mit à travailler dans les bas-fonds de Nekartas, la capitale du pays voisin, et à faire des petits boulots : serveur, vendeur de journaux, plongeur, technicien de surface. Tous ces jobs étaient très provisoires, il réclamait son salaire dès la semaine passée, et il alternait tout le temps. Bien qu’il refaisait les mêmes boulots plusieurs fois mais en alternance, au moins, il était en constant mouvement. Pendant plusieurs années, il maintint ce statut quo, allant travailler le jour dans différents endroits afin de se nourrir et d'améliorer l’airboard qu’il s’était acheté pour se faire plaisir, et retournant dormir et s’entraîner seul dans la jungle.

Le temps passant, le jeune garçon commença alors à explorer les environs. Et ses pas le conduirent jusqu’à un ancien temple aujourd'hui classé patrimoine historique dans lequel a été retrouvé des symboles appartenant aux deux groupes religieux rivaux qui régissaient le continent. Les recherches archéologiques furent néanmoins stoppées à cause de la crainte des dirigeants de révéler une vérité blessante pour tout un peuple et à cause des circonstances qui ont amenées à la création de la zone neutre dans laquelle repose ces vestiges : une guerre pour s'approprier ce territoire censé être un site sacré pour les deux cultures.

L’Histoire le passionnait, car il voulait connaître les erreurs de ceux qui étaient nés avant lui, pour ne pas les répéter. Et le fait d’avoir accès à ce site culturel était un bonus non négligeable. Lorsqu’il s’ennuyait, et qu’il avait plus de temps libre que nécessaire, il s’y rendait et tentait de décrypter les symboles. Des années de traduction, de recherche, lui permirent d’amasser une masse d’informations sur l'origine des religions, ainsi que sur les faits qui les ont poussés à se séparer. Il avait même su comprendre certains écrits qui relataient des philosophes de cette civilisation aujourd’hui éteinte. Et un point précis attira son attention : l’ascension.

Cet auteur relatait la possibilité d’une existence illimitée, qui offrirait des possibilités bien plus exaltantes et sans contraintes. Passer d’un corps biologique et physique, à un corps spirituel existant dans ce monde, et de nature éternelle. Le rider dévorait les théories de cette personne aujourd’hui disparu. Il aimait absolument chaque ligne que celui-ci écrivait. Car ce véritable « mentor » décrivait dans ses écrits qu’un tel privilège n’était accordé qu’à celui qui avait réussi à vivre sa vie comme il l’entendait, sans perdre de temps et surtout en gardant en vue un but plus important que sa propre survie, jusqu’à faire le sacrifice ultime.

C’est la raison pour laquelle il est si chiant. Il ne cherche pas à vous faire atteindre l’ascension, puisqu’au final, il ne sait pas si celle-ci existe bien, mais il tente généralement de faire en sorte que ceux qu’il rencontre fassent quelque chose de leur vie, afin que lorsqu’il serait trop tard, ceux-ci n’aient aucun regret, car ils auront aidé à la conception du monde de demain.

Shadowfox décida de suivre les conseils de ce philosophe. Même si il se pouvait très bien que tout ce qu’il disait ne fût qu’un ramassis d’inepties, il appréciait le concept de vivre une vie remplie d’évènements bons ou mauvais et qui permettent à celui qui les vit, de gagner en sagesse grâce à ses expériences. Quant à l’aspect du corps spirituel, décrit sur les murs du temple, il savait que c’était possible. Ses dons sur les émotions ne cessaient d’augmenter, au fur et à mesure qu’il grandissait, et un jour, il put accéder à la désincarnation, en être de pure émotion.

Ses pouvoirs… Il les maudissait, et pourtant, il les appréciait quand même. Ils lui permettaient de savoir tout ce que les autres lui cachaient. Grâce à eux, il n’était jamais surpris face à quelqu’un. En analysant ses émotions, il pouvait savoir immédiatement si il avait à faire à un salaud ou à un saint. Et il appréciait ce principe. Toute sa vie, il tentait de comprendre le comportement des autres à son égard. Etait-ce simplement des moqueries de passages ? Ou cela renfermait-il de la jalousie voir de la haine, très profondément ancrée ? Désormais, il pouvait donner une réponse à ces questions. Plus personne ne pouvait avoir de véritables secrets quant à leurs intentions à son égard. Et il se sentit protéger, car il savait que désormais il aurait toujours une longueur d’avance.

Chaque jour, le passeur des émotions s’entraînait et gagnait en puissance. La vie dans la forêt l’obligeait à user de cette énergie que Roy avait appris à contrôler. Car vivre ainsi en sauvage, à son âge, est loin d’être chose aisée. L’hybride vivait au jour le jour, allant chasser, ou acheter de quoi manger, travailler, et enfin s’entraîner, en inventant de nouvelles techniques de défenses, ou tout simplement en manipulant les émotions de diverses manières. Petit à petit, il créait des outils faits d’émotions, allumait son feu avec de l’énergie. Utiliser ses capacités était devenu une seconde nature, et leur utilisation lui facilitait beaucoup la vie. Et donc il finit par s’y attacher. Il n’avait peur que d’une chose : perdre à nouveau le contrôle. Car le maître des émotions savait très bien, quelle tragédie ses pouvoirs pouvaient engendrer…

[C’est à cette période que vous jouez avec l’hybride. La suite concerne des évènements futurs qui ne sont pas encore arrivés et qui ont amenés à l’apparition de l'ascensionné.]

Equipement / Armes / Objets : Il dispose d’un airboard modifié. Il a installé un capteur à l’arrière pour apporter son énergie à ses réacteurs et atteindre des pointes de vitesse insoupçonnées. De plus, des moteurs en dessous lui permettent de voler à n’importe quelle altitude. Pour finir, il a ajouté trois lames à l’avant pour embrocher ses ennemis.



Roy le Téoteclyte

Nom : Reilly

Prénom : Roy

Surnom : Shadowfox

Sexe : Masculin

Âge : Inconnu, 19 ans d'apparence.

Alignement : Neutre

Race : Téoteclyte (décrit dans les pouvoirs)

Classe : Maitre de l'imagination.

Habitat : Destination Finale

Physique : Son physique est semblable à celui de son corps, à ses 19 ans. Mais il n’a plus de corps biologique. Lorsqu’il est blessé, il dégage des volutes de ténèbres. En revanche, il subsiste quelques différences par rapport à sa version hybride. Tout d’abord, on peut remarquer qu’il est un peu plus grand, avec environ 1m72. De plus, ses vêtements ont étés modifiés, il porte toujours un ensemble noir à capuche, mais celui-ci a acquis une dimension plus futuriste avec des ajouts de gris et de blanc à certains endroits. De plus, ses vêtements et son bracelet, font désormais partie intégrante de son corps. Il peut les enlever si il le décide, mais déchirer sa manche revient à déchirer son bras, car l’image qu’il donne est une partie de l’entité qu’il forme. Pour finir, on peut remarquer de petites différences de couleurs sur la fourrure, mais ceux-ci sont minimes.

Caractère : Son caractère a évolué depuis son ascension. C’est en partie la même chose, sauf qu’il se cache beaucoup moins. Premièrement, il est déjà moins sérieux, et très sûr de sa puissance, il a gagné en orgueil, car il ne peut désormais plus mourir. Il est devenu plus sociable mais préfère quand même établir le contact dans les rêves plutôt que dans la réalité. Il est bon parfois de le faire revenir un peu sur terre. Beaucoup plus sympathique, et probablement moins envahissant que sa version hybride, il juge moins, car se pose beaucoup moins de questions sur les gens. Il sait qu’il peut les aider, mais ne ressentant plus les émotions des gens, il se préoccupe beaucoup moins de la qualité de leur vie, et les critique moins. Enfin, son goût pour la liberté a été exacerbé par sa nouvelle nature qui ne souffre que de très peu de limites. Le priver de liberté, c’est s’assurer un cauchemar qu’il fera vivre éternellement en vous.

Pouvoirs :

L'ascensionné NE DIPOSE PAS des pouvoirs de l’hybride. Voici donc les siens :

Roy est un être ascensionné, de par cette nature qui le caractérise, il obtient quelques caractéristiques :

- Il est capable de voler sans effort à bonne vitesse.
- Son corps n’est désormais plus biologique, il souffre donc plus de pathologies basiques, et ne vieillit pas, lorsque vous le frapper, bien évidemment vous le blesser. Il dégage alors des volutes de ténèbres.
- Lorsqu’il est K.O. son corps commence alors à disparaître, jusqu'à totale extinction. Il lui faut alors environ 12h pour se reformer, ou 2 à 3h si il est dans un rêve, ou alimenté par une imagination fertile, une idée qui lui correspond.
- Sa nature d’être ascensionné lui offre la possibilité de se déplacer à travers différents plans d’existences. Il peut tout autant retourner à sa dimension de l’ascension, que dans celle des émotions, dans un plan astral ou même se retrouver dans une dimension imaginaire de votre esprit ou dans vos rêves. Dans le cas du rêve et de l'esprit, si combat il y a, vous êtes blessé en vrai. Ainsi donc au réveil, vous vous retrouverez avec les mêmes problèmes physiques. Par contre, si il vous tue dans le rêve, vous vous réveillez, car il ne peut vous achever dans ce plan d'existence. Généralement il vous affaiblira donc en rêve, là où il risque moins de choses, et vous finira dans la réalité.
- Dans le plan des rêves ou celui de l'ascension, Roy ne risque généralement rien si il n'y a pas de combat. En revanche, dans les autres plans, sa puissance est réduite ou augmentée, proportionnellement au nombre de gens qui l'alimentent. Vous pouvez donc vous retrouver à combattre un Roy manchot si il ne s'est pas ressourcé chez quelqu'un, ou si les idéaux qu'il représente ne sont plus suffisamment défendu par les mortels. Moins il y a de gens qui croient en lui, plus sa puissance est réduite, et plus son corps aura tendance à s'effacer de toute part.
- Enfin, Roy peut se fondre dans un corps, et inversement. Cette capacité n'offre pas plus de puissance, mais en revanche, Roy, ou la personne visée est mise à l'abri, leurs pensées sont synchronisés, et leurs pouvoirs peuvent se mélanger pour donner un résultat parfois bon, parfois désastreux...

Histoire :

Roy avait mûri. Mais les aventures qu’il avait vécu lui faisaient se poser de plus en plus de questions. Le doute l’envahissait peu à peu. Malgré son âge adulte, il ne put jamais inhiber cette curiosité, ce besoin d’avoir des réponses sur les raisons de sa création, de son existence, il voulait que sa vie ait un sens, et s’acharnait donc à faire en sorte que les autres vivent de manière soutenue, en profitant de chaque jour, quelque soit leur voie. Mais il n’arrivait toujours pas à définir une réponse claire et précise à ses questions.

Le temps passa, l’âge prit le dessus, et il préféra se retirer dans la forêt qui l’avait accueilli. Jusqu’au jour où une crise majeure vit le jour. L’être humain avait encore voulu jouer avec des armes qu’il ne contrôlait pas. Un affrontement entre deux pays rivaux avait mené à une guerre nucléaire sans précédent. Les deux pays étaient en conflit constant, et un affrontement semblait inévitable.

Roy et quelques amis hybrides qu’il avait rencontré ont alors formés un groupe de pacifistes. Le réseau s’étendait des deux côtés de la zone de conflit. Leur but ? Désarmer les deux camps. Ils ne voulaient ni d’un vainqueur ni d’un vaincu, et souhaitaient surtout éviter l’anéantissement total de cette planète où ils vivaient. Leur mouvement était devenu célèbre, des batailles meurtrières ont pu être évitées grâce à eux. Et le renard se sentait enfin réellement utile. Il usait enfin de ses pouvoirs pour une cause plus grande que sa propre raison d’être. Et il sentait que petit à petit les questions disparaissaient, en même temps que les réponses apparaissaient.

Il ne lui restait qu’une question essentielle : « Pourquoi ? ». Pourquoi était-il là ? Etait-il destiné à devenir ce maître des émotions qu’il était devenu à cause d’un accident de laboratoire ? Ou était-ce juste le résultat d’un choix qu’il n’aurait pas du faire ? Quoiqu’il en soit, il espérait bien que cet évènement avait été inspiré par des personnes plus hautes placées, car alors il était sûr d’être sur la bonne voie. La voie spéciale qui avait été tracée pour lui.

Le jour J arriva. Toutes les bases annexes contenant des réserves d’armes avaient étés neutralisés, sauf une. L’un des deux pays avait été neutralisé plus rapidement que l’autre. Et le chef d’état de cette nation avait décidé de faire feu. Roy et son équipe étaient présents lors du décollage des fusées nucléaires, mais ils n’eurent le temps d’en désamorcer que deux sur la dizaine qui se dirigeait vers le camp adverse. Il ne restait plus qu’un seul espoir : les désactiver en vol. Heureusement, chacun d’entre eux disposait d’une gear capable de voler à haute altitude.

Il restait huit fusées nucléaires, pour dix hybrides. Chacun s’occupa de son propre missile. Tandis que Roy et deux autres de ses amis tentaient de rattraper la première bombe lancée. Le désarmement d’un missile prend un temps considérable, ses sept autres congénères purent les désactivés un à un, mais le premier lancé était déjà trop proche des côtes, le désactiver signifiait le faire tomber sur une grande ville portuaire, et cette option était inacceptable. Le leader savait bien qu’il était trop tard, et tandis que les autres s’affairaient à modifier les circuits, lui venait de mettre cinq anneaux dans sa main droite. Le maître des émotions créa alors deux tentacules d’émotions qui agrippèrent ses amis et les lancèrent au loin eux et leur gear.

« Barrez vous ! »

Les battements de son cœur étaient de plus en plus fort. C’était la fin il le savait, mais au moins, c’était une fin qu’il avait choisi de vivre. Dans un acte quasiment de sacrifice, il utilisa la puissance dans ses anneaux pour englober le dernier missile dans une bulle impénétrable. Celui-ci explosa à très haute altitude au dessus de la ville.. Il faisait tout son possible pour contenir cette puissance affreuse qui allait dévaster tout ce en quoi il tenait. Et sa vie fut le tribut nécessaire pour que les autres vivent à sa place.

Complètement irradié par l’explosion, le souffle l’envoya dans l’océan, où il attendit patiemment que les radiations le tuent, prisonnier dans une bulle d’air qu’il avait à peine la force de maintenir pour se préserver de la noyade. Mais étrangement, son cœur ne cessa pas de battre. Il était toujours dans un état lamentable, inconscient, mais il était toujours équipé de ses anneaux, et ceux-ci s’assuraient de le maintenir en vie, sous des kilotonnes d’eau salée.

Plusieurs mois plus tard, son meilleur ami allait être fusillé, pour avoir agit contre le gouvernement en le désarmant face à un ennemi sanguinaire. Ses sentiments de peur et d’angoisse se propagèrent à une vitesse folle, comme un appel à l’aide qu’une personne a pu capter même au seuil de la mort. Ses yeux s’illuminèrent dans les profondeurs abyssales, et un HIVNI (Hybride Incontrôlable Volant Non Identifié) apparut dans l’espace aérien de la base.

Le rider défiguré, la peau en lambeaux et sanguinolente, s’interposa entre les tireurs et leur cible. Ce corps presque en état de décomposition créa un rempart d’énergie derrière lui. La majorité des balles le transpercèrent, et les projectiles perdus furent anéantis face à son mur. Roy, ou ce qu’il en restait, s’effondra après la salve de tirs. Cette fois c’était bel et bien fini. Et au moment de mourir, le peu de matière qui le constituait encore disparut, pour être remplacé par une éclatante lumière verte. Celle-ci foudroya littéralement les assaillants. Son ami était pratiquement sûr de l’avoir reconnu malgré son triste état lorsque Roy le protégea. Et quand il réussi à entrevoir le visage qui se cachait dans cette espèce de feu follet dévastateur, il n’eut plus de doute. Et cet autre hybride fut reconnaissant envers la personne en qui il avait appris à faire confiance, car il se souvenait que Roy lui disait qu’il serait toujours là pour lui. Et cela, visiblement, même depuis l’au-delà.

Roy venait d’effectuer son ascension vers un autre plan d’existence. Il subsistait désormais en tant qu’être de pure énergie. Peu de temps après son apparition, il s’en alla. Le problème était que c’était comme une nouvelle naissance, et sa conscience n’était pas encore revenue à son état normal. Alors qu’il se dirigeait à l’aveuglette, le monde autour de lui disparut soudainement. Et un second feu follet apparut face à lui. Les deux lumières reprirent leur forme originale dans un environnement pour le moins… étrange…

Devant un fond coloré de beige, flottaient des formes géométriques aléatoires, dans lesquelles ont pouvait voir des images de différents mondes. Ces figures étaient des sortes de portes dimensionnelles entre les mondes, et au milieu de tout cela, un hybride renard, et une jeune fille à l'allure élégante qui l'accueillit avec un magnifique sourire.

« Qui êtes vous ? »

« Peu importe. Tu as réussi là où tous les autres ont échoués. Tu as suivi tous les conseils de celui qui ta précédé du début à la fin, et tu as su faire don de toi, l’étape nécessaire pour réussir à nous retrouver. Depuis que tu as commencé tes traductions, je n’ai pas cessé de t’observer. Et je dois avouer que tu en as fais bien plus que n’importe qui. Maintenant, observe ce qui t’entoure. Tu te trouves dans un monde où tout est possible. Chaque porte, est un choix. Chaque image que tu vois, est une décision. Tu peux même créer toi-même tes propres portes, si celles déjà existantes ne te conviennent pas. Mais comprend bien, que tu n’as que deux options : rester ici, et observer avec moi les évènements futurs, et réfléchir pour peut-être un jour donner une réponse à cette éternelle question qu’est le : pourquoi. Ou bien, choisir une des voies que ce monde t’offre, mais cette dernière option, ne te permettra pas de revenir. »

« Je ne comprends pas… J’ai suivi tous ces conseils, et maintenant que je suis là, je me pose plus de questions encore que je n’en avais de mon vivant. »

« Tu viens d’accéder à un nouveau monde, il est normal que de nouvelles interrogations te viennent. Prend le temps de faire le choix qui te semblera le plus juste. Tu as toute l’éternité pour te décider, car ces portes peuvent t’amener n’importe où dans le temps et l’espace. »

Roy acquiesça simplement. Désormais il pouvait voir n’importe quoi, n’importe quand, il pouvait observer tout ce qui se passait, mais si il lui prenait l’envie d’intervenir, il savait que ce serait un aller simple… Voyant encore qu’il y avait beaucoup à faire, il préféra au début rester auprès de celle qui l'avait accueillit et qui se définissait comme la Maîtresse de l'Ascension. Afin de profiter de sa sagesse pendant quelques temps encore. Mais dans son cœur, il sentait bien que sa place n’était pas ici. De là où il était, il pouvait revoir toute sa vie défiler, et cela quand il le voulait. De plus, il pouvait observer tous les évènements liés à ses choix et à ses actions. Le rider avait même accès à des dimensions où ses choix étaient différents, et le futur modifié.

Et pour la première fois de sa vie, il fut vraiment malheureux. Depuis sa fuite, rien ne l’avait autant abattu. Il pouvait observer tout ce qui se passait depuis sa disparition, mais ne pouvait pas aider ceux qu’il aimait de là où il se trouvait, et cela quelque soit la dimension qu’il observait. Et un jour, sa décision fut prise.

« Je dois y retourner. »

« Es-tu sûr ? »

« Il n’y a que ça qui m’intéresse. Rester ici ne rime à rien, j’ai beau étudier tout ce que je vois, je ne fais qu’observer, maintenant que je connais en partie les évènements futurs et les conséquences de mes actions passées, c’est à moi de corriger tout ça. »

« Comme tu voudras. »

La jeune fille l’amena dans une zone bien précise de ce monde sans logique ni frontière. Ils se dirigèrent dans la zone la plus vide de cet univers.

« A toi de créer ta propre porte. Choisis où tu veux aller, quand tu veux aller, et ce que tu veux être lorsque tu y seras. C’est une nouvelle naissance, mais cette fois c’est à toi de choisir comment tu vas naître. »

Shadowfox mit ses mains face à lui et ouvrit les paumes. Puis, grâce à sa volonté, il put créer sa propre porte. C’est ainsi qu’il décida de retourner à l’époque de son adolescence, période durant laquelle il avait mûri et commencé à vivre réellement. De cette manière, il espérait pouvoir aider celui qu’il était auparavant, et réparer les quelques erreurs qu’il avait faites, grâce à ses nouveaux pouvoirs sur les rêves et l’imagination qu’il avait décidé de s’octroyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roy the Shadowfox
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tournoi des Héros :: Les combats :: Fiches des boss-
Sauter vers: